Cover of Caractérisation morphologique des trois populations d’abeilles marocaines / composition phénolique du miel
Titre: Caractérisation morphologique des trois populations d’abeilles marocaines / composition phénolique du miel
Date: 30 mars 2015
Éditeur: FST Fès
Encadrant: El Ghadraoui E.
Langues: fra
Lieu de stage: FST FES
Modifié: 27 sept. 2017
Publié: juin 2013
Résumé: L’abeille domestique « Apis mellifera » est un insecte qui présente une grande importance dans l’équilibre des écosystèmes. De même, elle constitue une source de revenus par sa capacité de production de miel et d’autres produits de la ruche. Plusieurs problèmes de différentes natures menacent la vie et la stabilité des abeilles ainsi que, le rendement des colonies dans différentes régions du monde. Cette étude est focalisé sur deux volets à savoir une composante entomologique appliquée ciblant la mise en place d’une base de donné statistiques et numériques des abeilles. Et un volet analytique focalisé sur la mise en évidence de la diversité qualitative et quantitative des composés phénoliques du miel marocain. Dans le premier volet, dédié à l’étude des paramètres morpho-métriques des espèces Apis mellifera major, Apis mellifera sahariensis et Apis mellifera intermissa, les résultats ont confirmé la validité statistique (test ANOVA) des positions taxonomique trouvées. Parallèlement à cette base de données morpho-métriques statistiques une base de données numériques de l’ensemble des abeilles étudiées a été élaboré pour constituer une référence pour les analyses ultérieurs des abeilles en général. Dans le deuxième volet consacré à l’étude des composés phénoliques du miel marocain, les dosages chimiques, spectrales et chromatographiques ont confirmé la diversité qualitatives et quantitatives des composés phénoliques dans le miel marocain. Le dosage chimique a démontré la variation quantitative entre les miels étudiés qui passe d’une valeur minimale de 5,41mg/100g à une valeur maximale de 47,26mg/100g d’échantillons analysés. L’analyse spectrale allant du domaine invisible (200 à 400nm) vers le domaine visible (400 à 800nm) a confirmé la constance du spectre des miels analysés et le rôle potentiel de cette caractéristique dans la lutte contre les fraudes. L’analyse GC/SM des composés phénoliques du miel a montré la diversité de molécules repérées dans les spectres de chaque échantillon du miel analysé.
Tri par auteur: TLEMÇANI Imane
Type de document:

Mémoire de Master